C'est très bon

Les filles de Hallows Farm -Angela Huth

« Je suis si désespérément romantique que la seule idée de l’amour me suffit presque, bien que je sache, au fond de mon coeur, que l’essentiel n’est que chimères et que je serai déçue. Je le suis presque toujours. »

CVT_Les-Filles-de-Hallows-Farm_5855

En octobre 1941, trois jeunes filles sont volontaires agricoles dans une ferme en Angleterre. Les hommes sont à la guerre et les fermiers ont bien besoin de main d’oeuvre !

Prue, Stella et Agatha sont très différentes : la première n’a pas froid aux yeux, la seconde est romantique et espère épouser celui qu’elle aime (ou croit aimer) après la guerre, la troisième, l’intellectuelle du trio, est étudiante à Cambridge et rêve d’un homme qu’elle a croisé une seule fois… Elles ont pourtant en commun une volonté sincère de participer à l’effort de guerre et se frotteront sans reculer aux durs travaux de la ferme. Leur séjour à Hallows Farm va marquer durablement leur vie et celle de la famille Lawrence qui les accueille, bien au delà des années de guerre.

Quel plaisir que la lecture de ce livre ! Pile poil ce qu’il me fallait en ces temps de disette littéraire (on connaît tous cette période où tous les livres nous tombent des mains… c’est tellement frustrant, la mienne a été longue, ça commençait à m’énerver !) Je qualifierai ce « Hallows Farm » de bonbon délicieux, un bonbon tout doux qui laisse malgré tout une acidité surprenante sur le bout de la langue…

Délicat et tendre, ce roman m’a franchement mise de bonne humeur d’autant que dès les premières pages, tout soupçon de mièvrerie est heureusement écarté. Nos héroïnes, pleines de caractère, chacune à sa manière, se révèlent très attachantes, amusantes même (je pense à Prue, ma préférée : culottée, elle aime les hommes et ne s’en cache pas). Les personnages qui gravitent autour du trio ne sont pas non plus en reste (Pauvre vieux Ratty, marié à une femme méchante jusqu’à la folie, pauvre Janet, si triste et si grise…). Finesse dans la peinture des caractères, plaisante et réaliste description d’une époque, d’un monde entre parenthèses, élégance de l’écriture (quelle jolie plume, adroite, précise et remarquable de fluidité !) justesse des sentiments …

« Les filles de Hallows Farm »est un roman « feel good » dans le meilleur sens du terme, qui réussit à nous surprendre jusqu’à la fin, pas franchement celle que l’on attend… un petit regret tout de même, mais c’est l’auteur qui décide … (soupirs)

« Je ne marche pas dans tous ces romans fleur bleue. Surtout pas quand il y a une guerre – pas de temps à perdre. Se déshabiller aussi vite que possible, voilà ma devise, avant que ces pauvres diables ne soient tués. Un peu de plaisir rapide, puis au suivant. A la fin de la guerre, quand nous serons tous un peu plus vieux et plus sages – il sera temps de chercher un mari. »

 

 

12 réflexions au sujet de « Les filles de Hallows Farm -Angela Huth »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s