coup de coeur

Silex and the city, tome 9 : La dérive des confinements- Jul

  Mais nos élèves? Comment on va leur faire cours à distance, surtout?

– Bof moi je vais juste leur dire de regarder des scènes de chasse sur la paroi de leurs grottes, ça ira bien comme ça…

– Ah ben bravo la continuité pédagogique, dis donc !

En ce moment, tous les romans que je lis me déçoivent ou me tombent carrément des mains. C’est assez pénible, même si ça ne dure pas (enfin, là, ça dure un peu…). Aussi, je me remets à la BD et puisqu’on est dans une période sinistre au possible, la BD rigolote, tant qu’à faire (je garde le Grand Prix d’Angoulême pour des jours meilleurs, il m’a l’air d’être superbement plombant…) !

J’entends depuis longtemps parler de « Silex and the city » et à présent que j’ai plongé le nez dedans, je sais que je vais devenir accro. Qu’est-ce-que c’est drôle !

Pour résumer, c’est l’histoire d’une famille préhistorique, les Dotcom. Les parents sont enseignants (la mère enseigne la préhistoire-géo) ils ont deux ados, qui sont comme tous les ados, mous du genou et râleurs, même s’ils sont… préhistoriques. Un virus les oblige à se confiner. Vivre à quatre dans une caverne pour de longues semaines risque de ne pas être simple !

Quelle découverte ! Cette BD décalée est totalement jouissive avec ses bons mots, ses anachronismes à mourir de rire à toutes les cases. Tout y est, les voisins mesquins et délateurs, la fameuse « continuité pédagogique », le rêve d’un retour au jurassique, les masques qu’on a fabriqués soi-même ou achetés au marché de Bab-el-bipède ( !)… Le dessin est amusant, la satire joyeuse (un célèbre médecin marseillais en prend gentiment pour son grade…), c’est un vrai régal d’intelligence et d’humour !

« Silex and the City » est exactement ce qu’il me faut pour retrouver la frite en ces temps troublés, j’aimerais m’enfiler les huit tomes d’un seul coup, enfermée dans une grotte.

Je voulais vous en montrer une page mais le texte qui accompagne la photo que j’ai prise (sur ma tablette) est illisible… Je vous renvoie donc sur le site de l’éditeur Dargaud si vous voulez vous faire une idée, pour ceux qui vivent comme moi dans une grotte et ne connaissaient pas cette BD.

8 réflexions au sujet de « Silex and the city, tome 9 : La dérive des confinements- Jul »

  1. Ah toi aussi tu es en panne question romans? bienvenue au club! je lis donc plus de BD, et heureusement que des bonnes trouvailles! j’aime bien regarder l’adaptation sur Arte. elle repasse en ce moment après 28 minutes (émission que je regarde « religieusement »).

    Aimé par 1 personne

      1. moi aussi, je viens d’en abandonner un énième qui avait pourtant tout pour me plaire…j’en commence un autre, un SP qui m’attend depuis presque un mois, faut que je me bouge. C’est italien, je n’en lis pas souvent, espérons que ça relance la machine!!

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s