C'est très bon

L’ami- Tiffany Tavernier

                     

   « Je comprends votre choc. Ils sont vos amis ».

Thierry vit à la campagne avec sa femme Elisabeth. Son fils Marc vit désormais au Vietnam. Il lui manque. Ils se parlent de temps en temps au téléphone et par écran interposé… Un homme ordinaire, tranquille, ce Thierry. Elisabeth et lui ont la chance de s’aimer et de pouvoir compter sur leurs voisins, Guy et Chantal, avec qui ils ont noué de vrais liens d’amitié. De plus, Guy et Thierry ont une passion commune : les petits insectes…

Un beau jour, tout s’écroule. Le brave Guy, le bon voisin, l’ami, le confident, est en réalité un un violeur et un meurtrier sanguinaire, recherché depuis des années. On l’a enfin retrouvé, ainsi que les cadavres des jeunes filles qu’il a massacrés, avec la complicité muette de sa femme… Comment est-il possible que Thierry et Elisabeth n’aient pas soupçonné un seul instant que leur voisin était un monstre?

Le choc est rude. Elisabeth sombre dans la dépression, veut quitter la maison, s’éloigne de Thierry qu’elle aime pourtant. Lui, bien que sonné, s’obstine à continuer : rester dans la maison, aller travailler malgré les regards, les doutes (il n’a rien vu, vraiment?) la pitié, les journalistes intrusifs… Thierry veut avancer, mais il est taraudé par la colère et l’incompréhension…

J’ai beaucoup aimé ce roman noir, grâce auquel j’ai découvert Tiffany Tavernier. Le sujet, extrêmement original, est abordé sous un angle singulier : celui du voisin – le récit est à la première personne, c’est Thierry qui raconte- qui n’a rien vu, rien entendu, et que cette découverte macabre va conduire à un retour sur sa propre vie, son passé pas si simple…

Très intéressant, bien écrit, mené comme un thriller au moins dans sa première partie – la seconde étant plus introspective- j’ai trouvé que « L’ami » tenait ses promesses et même au delà. Si j’avais des bémols à apporter (eh oui …) je dirais que l’apparition soudaine d’un ermite (!) et d’une prostituée, ancienne camarade de classe de Thierry, m’ont paru superflues. Dommage. L’intrigue principale, tendue et riche, suffisait à faire un bon livre.

La fin est très belle.

« Allongé contre elle, je raconte à Élisabeth, à voix basse, l’arrivée des voitures en trombe, celle de l’ambulance, des hommes armés surgissant de la forêt. J’évite de mentionner le désarroi de l’officier quand je lui ai appris que nous étions proches de Guy et Chantal, le sale pressentiment qui flotte en moi depuis »

20 réflexions au sujet de « L’ami- Tiffany Tavernier »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s