coup de coeur

Ce matin-là- Gaëlle Josse

« Cette impression d’avoir perdu le lieu, l’axe, le repère, la maison intérieure, de n’être qu’une plume, une feuille malmenée par le vent »

C’est l’histoire de Clara, une jolie jeune femme à qui tout semble réussir. Elle a un amoureux, un travail dans une société de crédit où ses compétences sont reconnues et appréciées. Eu égard à son investissement, on lui propose de nouvelles responsabilités qu’elle accepte. Clara se met à travailler plus, encore et toujours plus. Elle travaille tant qu’elle en perd l’appétit, le sommeil, et continue malgré tout, au risque de mettre son couple et sa santé en danger. Un matin où la voiture ne démarre pas, Clara s’effondre…

Cette première rencontre avec Gaëlle Josse fut un ravissement total. Quel beau livre que « Ce matin là » ! Pour aborder un sujet difficile comme le burn-out, l’auteure fait preuve d’une délicatesse et d’une sensibilité tout simplement remarquables. Cette langue à la fois simple et poétique, au plus près des émotions pour décrire les souffrances du personnage « ensablé » dans la dépression (le mot est frappant de justesse) m’a complètement séduite.

J’ai lu ici ou là que le sujet de ce roman était plutôt mal choisi compte tenu du contexte actuel, pour ma part, j’ai vu beaucoup de lumière dans ces lignes, et aussi de la couleur (magnifique passage où Clara, dans une tentative pour échapper à sa souffrance, va au cinéma et y oublie son écharpe rouge…) de l’espoir, une force de vie qui semble éteinte mais qui tout au fond demeure et ma foi, ça fait du bien… « Ce matin-là » est aussi un formidable roman sur l’amitié, un roman tendre et doux, un  récit de reconstruction tellement beau que je n’ai pas pu le lâcher avant la dernière page.

Un gros coup de coeur !

Des pensées pour Asphodèle, qui je le sais, aime beaucoup Gaëlle Josse. Je comprends pourquoi 🙂

« Mais enfin, Clara, quand cesseras-tu d’en demander toujours plus à la vie ? Un silence. La main de son père toujours sur son épaule. Je ne demande rien, maman, j’essaie simplement d’arrêter de me brutaliser, je fais ce que je peux. Elle voudrait ajouter que la vie court vite, qu’elle court sur les corps et les visages, qu’elle laboure les coeurs et les âmes, que le temps nous met des gifles jour après jour et que les larmes et les souvenirs creusent d’invisibles rivières, qu’il faut courir vers son désir sans regret et sourire à ce qui nous porte et nous réjouit »

10 réflexions au sujet de « Ce matin-là- Gaëlle Josse »

  1. Je fais partie des inconditionnelles de Gaëlle Josse et, oui c’est un roman sur l’amitié. L’autrice ne s’appesantit pas sur les jérémiades, mais montre le chemin que suit Clara. Toujours beaucoup d’humanité dans ses livres

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s