bof bof

Le radiateur d’appoint- Alex Lutz

             

« On n’a qu’une vie et ça va durer deux minutes »

Un froid  très inhabituel s’est abattu sur le pays. Le radiateur d’appoint est soudain devenu un objet très convoité par les consommateurs dont Françoise, une dame âgée qui connait des problèmes de chaudière dans sa maison. Elle a bien tenté de signaler le problème à son fils, mais celui-ci est tout le temps en vadrouille. Les problèmes de chauffage de maman attendront. Tant pis, Françoise décide d’acheter un radiateur d’appoint dans un grand magasin. Il se trouve que l’appareil est défectueux…

« Le radiateur d’appoint » est le premier roman du comédien Alex Lutz et si je ne lis jamais les romans des acteurs, chanteurs etc (c’est un principe, idiot sans doute…), celui-là me tentait suffisamment pour que je torde le cou à mes principes. Le gars est drôle, intelligent… Le sujet est original, le narrateur encore plus, puisque c’est le radiateur lui-même qui raconte l’histoire des personnages (ils sont nombreux) et les conséquences désastreuses de son achat. J’ai commencé ce bouquin avec beaucoup de plaisir et de curiosité mais voilà, je ne suis pas emballée.

Je ne suis pas emballée parce qu’à mon avis le roman ne tient pas ses promesses. Le démarrage est prometteur, Alex Lutz sait croquer les ambiances, les gens, il maîtrise l’art du portrait juste et efficace, c’est au niveau de l’histoire que ça ne prend pas. Trop de personnages dont certains n’apportent rien au récit (A quoi sert Anouck??) une narration prise en main par un radiateur mais qui pourrait être assurée par n’importe quel autre personnage… A quoi bon choisir un point de vue aussi surprenant pour n’en rien faire au final? La fin surprend mais pas dans le bon sens car elle tombe comme un cheveu sur la soupe : je n’ai pas cru une seconde à cette vieille dame qui… bref.

Au niveau du style, là aussi déception et l’impression que l’auteur se cherche. Agréable au début du livre, concise et très vivante, l’écriture prend soudain un virage : familiarité (aka vulgarité…) entremêlée de grandes phrases grandiloquentes qui tombent à plat.

Dommage.

« Ensemble ils ont joué à tout, même au couple »

16 réflexions au sujet de « Le radiateur d’appoint- Alex Lutz »

  1. Moi aussi je l’aime beaucoup j’ai vu son spectacle à la télé il est très bon, j’adore Liliane … mais là… au fait : ça recommence à buguer quand je veux commenter chez toi je pense que je vais commenter par mail … tu vas recevoir des mails ( t’es pas obligée de répondre bien sûr )

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s