C'est très bon·humour

Thérapie de groupe, T.1 : « L’étoile qui danse »- Manu Larcenet

 

 

« Oooooh ! Mais je la tiens l’idée du siècle !!
Je vais raconter l’histoire d’un dépressif qui prend trop de médicaments et qui meurt.
Fin.
Un livre de deux pages.
Concept. »

 

Jean-Eudes de Cageot-Goujon, ancienne gloire de la BD, le meilleur incontesté dans son domaine, dont le nom figurait en première page de tous les magazines et suffisait à affoler les femmes (elles allaient jusqu’à coucher devant sa porte), n’a plus aucune inspiration, plus la moindre envie. Absolument plus rien ne sort de son crayon. Souffrant de bipolarité, Jean-Eudes passe de l’intense exaltation, persuadé de tenir l’idée du siècle, au désespoir le plus absolu… son idée est nulle, il est un artiste »fini ». Il essaye, il essaye tant et plus, et avant de finir à « l’asile psychiatrique des fous », il va convoquer Dieu, les artistes (pas des moindres : Cézanne, Raphaël…), les mythes, sa femme, ses enfants tout ce qu’il peut, pour sortir de l’impasse…

Il a un talent dingue, ce Manu Larcenet, et manie l’auto-dérision comme personne (on peut dire qu’il ne s’épargne pas : petit, moche, gros…) Jean-Eudes, c’est évidemment Manu, aux prises avec les affres de la création, confronté aux troubles maniaco-dépressifs qui le font planer avant de le projeter aussi sec dans le vide… Le sujet n’est pas gai du tout (suicidaire, il avale toute l’armoire à pharmacie…) et la souffrance réelle mais on rit tout de même beaucoup parce que « Thérapie de Groupe » est un album désopilant, d’une inventivité folle.

Larcenet sait absolument TOUT dessiner, caricature, manga… tout. Il maitrise tous les styles et son imagination déborde dans tous les sens: c’est peut-être le seul hic. ça déborde tellement, on en prend tellement plein les yeux, il y a tant de couleurs, de genres, de tout, tout partout, dans cet album qu’on a  parfois un peu de mal à suivre et à à tout voir (je suis sûre que j’ai loupé des choses…).

On est rassurés : Manu Larcenet est en grande forme !

6 réflexions au sujet de « Thérapie de groupe, T.1 : « L’étoile qui danse »- Manu Larcenet »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s