C'est très bon

Le jeune acteur 1, Aventures de Vincent Lacoste au cinéma- Riad Sattouf

« C’étaient des catalogues pleins de photos d’aspirants acteurs. Ils étaient classés par sexe et par tranche d’âge.
Il y en avait des centaines.
Une sorte d’annuaire de tous les jeunes populaires des collèges et lycées de France.
Tout le monde se ressemblait, là-dedans.
– J’aimerais des moches en fait.
– Des moches ? Moches comment ?
– Comme dans la vraie vie, avec des têtes bizarres, moches quoi. »

C’est l’histoire de Riad Sattouf, jeune auteur de BD talentueux et touche-à-tout. Passionné de cinéma, fasciné par le  grand Truffaut, il rêve de réaliser un film. Ce rêve finit par se concrétiser en 2008 avec une comédie sur les ados intitulée « Les beaux gosses »qui remporte un beau succès.

C’est l’histoire de Vincent Lacoste, un collégien de 14 ans, qui devint, un peu par hasard, le héros du film. Et qui depuis, en a tourné beaucoup d’autres. Il n’imaginait pourtant pas devenir acteur, le petit Vincent. Peu sûr de lui, pas franchement charismatique, il rêve plus de filles que de grand écran.

C’est aussi et surtout l’histoire d’une amitié entre un réalisateur et son jeune acteur, racontée dans une BD marrante comme tout, que j’ai aimée de bout en bout. Alors, c’est vrai, j’aime beaucoup ce que fait Riad Sattouf, ses dessins toujours un peu schématiques aux couleurs franches me font rire, ses histoires de « djeuns » me touchent et m’amusent. Je suis assez fan. Et puis, Vincent Lacoste, quoi. Super acteur, de mon point de vue.

Ah et ce film, « Les beaux gosses ». Je l’ai sans doute déjà dit, désolée si je radote, mais le tournage d’une partie du film avait eu lieu dans le collège où j’exerçais à l’époque. ça fait quand même de sacrés souvenirs ! Assister (depuis les fenêtres de mon bureau) au tournage d’un film, voir ses élèves, (figurants) et l’endroit où l’on bosse toute la semaine à l’écran, quelques mois plus tard. Inoubliable.

Vous allez me dire que ce billet est tout sauf objectif, c’est sûrement vrai. N’empêche, j’ai passé un moment très sympa avec Vincent, Riad et toute l’équipe de tournage. Une partie de l’album est racontée du point de vue de Riad, l’autre de celui de Vincent.

C’est amusant de suivre au fil des pages l’acteur en herbe au moment du casting (où il ne se montre pas hyper convaincant il faut bien le dire, il ne sait pas pleurer, il en fait des kilos. Riad se dit, et nous avec, qu’une étoile n’est pas encore née) de découvrir avec lui comment on fait un film, de l’accompagner à Cannes… et j’ai vraiment aimé la relation qui se tisse peu à peu entre l’adulte et le gamin. Une complicité pleine de tendresse, avec une pointe d’autorité quand même. Oui, le bac c’est important, et la politesse aussi, Riad ne manque pas de le rappeler à son jeune acteur dont l’existence ne sera plus jamais la même après le film.

Très très chouette !

7 réflexions au sujet de « Le jeune acteur 1, Aventures de Vincent Lacoste au cinéma- Riad Sattouf »

  1. sais-tu, je n’ai jamais lu Sattouf, alors que j’adore l’écouter, et à chaque fois je me dis que je vais emprunter ses bouquins à la bibli, et bien sûr, les jours où j’y pense, le 1er tome n’y est pas…
    comme j’adore Vincent Lacoste, grand acteur de mon point de vue, je note bien évidemment celui-ci.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s