C'est très bon

Fourmies la Rouge – Alex W. Inker

« Cette misère ! C’est d’un ennui ! »

A Fourmies, commune du Nord de la France, les ouvriers du textile défient les patrons. Ils sont en grève et réclament la journée de huit heures. Le 1er mai 1891, ils défilent pour faire entendre leurs voix. Leurs protestations pacifiques seront réprimées dans le sang. Neuf personnes perdront la vie, tuées par les soldats de la République, ces fameux « piou-piou » qu’on pensait être des alliés.

Depuis cette tragique et sanglante journée de mai, Fourmies est devenue « Fourmies la Rouge ».

J’ignorais tout de ce fait historique (j’ignorais même l’existence de Fourmies, honte à moi) et je remercie Moka au passage d’avoir évoqué ce beau roman graphique. Grâce à elle, j’ai découvert le magnifique travail d’Alex W.Inker, dont j’ai déjà parlé ici. Et j’ai eu envie de poursuivre. J’ai réclamé cet ouvrage à ma médiathèque il y a plusieurs mois déjà et il a fini par arriver.

Tout est impressionnant dans Fourmies la Rouge : le texte d’abord, qui nous immerge totalement dans ce Nord de la France avec sa langue du cru. Et le dessin,  au trait noir épais, au rouge puissant comme les cheveux de la jolie ouvrière Maria, comme les visages avinés, comme le sang versé qui fera de Fourmies le symbole de la révolte et de l’oppression subie de tout temps par le monde ouvrier. Il y a du blanc aussi, beaucoup de blanc, blanc comme l’espoir massacré en une belle journée printanière et fleurie. Un triptyque de couleurs saisissant, à la hauteur du sujet.

Bouleversante Maria et son bouquet d’aubépine…

6 réflexions au sujet de « Fourmies la Rouge – Alex W. Inker »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s