pour le dire vite

Quelques chroniques en accéléré :)

Des lectures, des lectures, et le temps qui manque pour écrire des chroniques détaillées. Alors en accéléré :

Blizzard, par Marie Vingtras

 

 

En Alaska, un enfant disparaît, alors qu’une tempête de neige fait rage. Bess, la jeune femme qui l’accompagnait et lui a lâché la main un court instant, se lance à sa recherche. Elle n’est pas la seule. Trois hommes, dont les liens mystérieux se révèlent au fil des pages, veulent eux aussi retrouver Bess et le petit garçon, pour des raisons que je ne révélerai pas…

Un bon petit roman choral que celui-ci. Il se lit vite et bien : des chapitres courts, des phrases brèves et qui claquent, des protagonistes aux sombres desseins (pour certains) qui se livrent tour à tour jusqu’à la terrible vérité, en bout de course. Une roman pas aussi inoubliable cependant que les critiques enthousiastes le laissaient espérer mais un bon moment de lecture, c’est déjà pas mal.

Pas exactement l’amour, par Arnaud Cathrine

 

 

Des nouvelles sur l’amour, sur le sentiment amoureux, qui naît, qui emporte tout, qui s’éteint, qui fait souffrir, quand l’un aime plus que l’autre, que l’incompréhension s’installe, qu’on croyait aimer mais qu’au final, ce qu’on a ressenti n’était pas exactement l’amour, en tout cas pas celui qu’on imaginait, qu’on rêvait…

J’ai eu un vrai coup de cœur pour ces nouvelles et je suis en train de me dire que ce recueil magnifique aurait largement mérité une chronique plus aboutie. C’est très injuste pour lui d’être réduit à quelques lignes (pardon Monsieur Cathrine, je vous aime). La forme : aucune nouvelle ne ressemble à l’autre, monologue, dialogue, récit à la troisième personne, c’est varié, maîtrisé, merveilleusement écrit, avec de ces fulgurances :

« Il n’aimait pas dormir, contrairement à elle. Dormir signifiait quitter l’autre. Même enlacés au lit, cela revenait quand même bien à quitter l’autre.
Qui s’endormirait (s’éloignerait de l’autre) le premier ? Qui cèderait le premier à l’insignifiante et ordinaire trahison ? »

Le fond : justesse, délicatesse, cruauté, ces nouvelles ont TOUT, elles crèvent le cœur et font pâlir d’envie celui qui se pique d’écrire. J’ai emprunté le recueil à la médiathèque, alors deux solutions s’offrent à moi : soit je ne le rends JAMAIS, soit je l’achète. Je l’achète bien sûr, vous m’prenez pour qui 🙂

Vie de David Hockney, par Catherine Cusset

 

 

Dans ce livre singulier où « tout est vrai », Catherine Cusset raconte à sa manière le peintre David Hockney. Je pensais aimer Catherine Cusset biographe, forte de ma première expérience avec le magnifique « L’autre qu’on adorait ».

Eh bien je suis déçue. Cette façon de dérouler les événements, à marche forcée, m’a laissé froide. Cela manque de chaleur, d’émotions, de je ne sais quoi. Je suis tout de même allée regarder les œuvres de cet artiste contemporain que je ne connaissais pas. Joyeuses et très colorées, elles valent le coup d’œil.

C’est tout pour le moment 🙂

 

 

 

 

 

 

20 réflexions au sujet de « Quelques chroniques en accéléré :) »

  1. Comment ça « c’est tout » ? C’est déjà pas mal ! Blizzard est sur ma pile, et ton 2e titre me fait déplorer de ne pas lire plus souvent Arnaud Cathrine, dont j’aime la plume sensible, et qui ne me déçoit jamais, et ce recueil a l’air formidable..

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai aimé Blizzard, pour un premier roman c’est pas mal du tout. Je dois en avoir un d’Arnaud Cathrine dans ma PAL (je me suis défoncé le dos hier soir en cherchant un livre, que je n’ai pas trouvé, dans toutes mes piles, je ne recommence pas aujourd’hui ..).

    Aimé par 1 personne

  3. Pour Blizzard pas surprise de ton ressenti. J’ai envie de le lire et le lirai (il est à bibliothèque) mais je suis très méfiante sur les livres où tout le monde s’emballe à la sortie et souvent sans nuances. De Catherine Cusset j’avais beaucoup aimé L’autre qu’on adorait mais n’ai pas encore renouvelé l’expérience et celui-ci ne me tente pas. Quant aux nouvelles je le garde en mémoire car ma récente expérience avec Richard Ford a changé mon regard sur ce type d’ouvrages…. Mais moi l’amour….. 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. je note le recueil de nouvelles, d’autant que je n’ai jamais lu Cathrine. Ce serait un bon point de départ. J’ai lu Cusset il y a plus de 10 ans et sa prose pourtant encensée m’avait laissée de marbre… bonne journée! 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Mon cœur balance entre les 2 premiers. Je sais que tu adores les nouvelles mais moi, j’aime aussi quand c’est un peu plus long. Blizzard me tente bien. En tout cas, si je croise un des 2 à la bibliothèque, je pense que je vais me laisser tenter. Plein de bisous ensoleillés ce matin

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s