coup de coeur

Gourmandises des vacances- Focaccia magnifique :)

Je ne suis franchement pas la reine de la boulange mais cette fois, la magie a opéré. C’est chez Valérie, du blog C’est ma fournée (si vous ne connaissez pas, courez-y vite, on y trouve monts et merveilles), que j’ai repéré cette splendide recette de focaccia, recette que j’ai suivie à la lettre et … absolument réussie !

La focaccia est un pain italien, très moelleux, qu’on parfume avec ce que l’on veut, n’en déplaise aux puristes. On peut y mettre des tomates cerises, des olives, des herbes… Comme Valérie, j’ai opté pour du romarin, une vraie merveille. Je n’avais que du romarin séché, je n’ose imaginer le résultat avec du romarin frais.

Cette focaccia n’est pas difficile à faire, si l’on respecte les proportions données par Valérie, ça marche. Bon, j’ai tout de même rajouté un chouïa de farine pour pouvoir manipuler ma pâte qui était trop collante. Un chouïa ! Et ensuite, ça a été tout seul. De la magie.

Pour réaliser une belle focaccia, il vous faut :

Réalisation
500g de farine type 45
10g de levure de boulanger fraîche (ou 4g de sèche pour moi)
8g de sel
15g d’huile d’olive 
300g d’eau tiède 
 
Pour l’émulsion ( dont vous badigeonnerez votre focaccia avant de l’enfourner)
30g d’eau
30g d’huile d’olive
La particularité de cette focaccia est qu’elle nécessite plusieurs temps de pause (4 au total, mais tous assez courts, donc elle se prépare plutôt vite) à respecter impérativement, si l’on veut que ça marche.
J’ai mis ma pâte après pétrissage dans le four chaleur statique à 40°C, pour chaque temps de pause, sauf le dernier : j’ai laissé à température ambiante car j’avais besoin de préchauffer mon four, à 200°C, chaleur tournante. 
Dans la cuve du robot, déposez la levure et l’eau tiède. Ajoutez la farine, 15g d’huile et le sel. Pétrissez à vitesse lente assez longtemps, jusqu’à obtenir une pâte souple. J’ai remarqué que plus on pétrit, plus elle devient collante, j’ai dû fariner un peu. Mettez la pâte en boule dans un saladier, huilez-la un peu, laissez-la reposer à couvert 10 min. (Dans mon four sous un torchon)
Déposez-la ensuite en douceur sur une plaque recouverte de papier cuisson et laissez encore reposer 10min. (toujours dans mon four à 40°C)
Ensuite, étalez-la très doucement au rouleau, n’écrasez pas surtout, puis nouveau repos de 20 min.
Pendant ce temps, préparez une émulsion d’huile et d’eau (fouettez-les ensemble avec une fourchette ou une cuillère magique, le mélange va épaissir comme une vinaigrette).
Au bout des 20min, faites des trous dans la pâte avec les doigts, appuyez fortement pour qu’ils soient bien beaux, mais ne déchirez pas la pâte, car vous allez verser, à ce moment là, le mélange d’eau et d’huile sur la pâte et dans les trous. Si vous percez la pâte, le liquide va s’échapper, c’est pas le but. Donc trouez fortement sans déchirer et versez. Saupoudrez de romarin.
Laissez encore reposer 20 min hors du four et pendant les 10 dernières minutes, préchauffez votre four à 200°C chaleur tournante.
Enfournez ensuite, 20 min. Elle va prendre une jolie couleur sans cramer. Comme mon four est un naze irrécupérable, au bout de 20 min, j’ai tout éteint et j’ai laissé encore quelques minutes dans le four, histoire que la focaccia bronze un minimum.
Le résultat est un beau pain, au moelleux incomparable. Ma famille a fait la ola. J’étais la reine du stade un soir de match de foot, genre finale de Ligue des Champions.
En accompagnement d’une salade de tomates mozzarella, notre repas était digne d’une finale de Coupe du Monde avec un score 5-0. (5 buts pour moi évidemment).
La métaphore footballistique, excusez-moi, m’est directement inspirée par le magazine que mon mari est en train de lire pendant que j’écris ce billet (« L’After Foot »). On a les métaphores qu’on peut.
J’ai congelé les quelques morceaux de focaccia qui restaient. J’ai hâte de les retrouver un soir de semaine où les buts seront rares, voire absents. ça fera du bien au moral. La rentrée  approche à grands pas.
Pour conclure, cette recette de focaccia est la meilleure du monde, je n’en veux aucune autre. C’est LA recette.
Chez Isabelle, capitaine des Marmitonnes, les buts s’enchaînent, les cuisinières sont en pleine forme, ça tire, ça dribble, ça marque ! Buuuuuuuutttttttt
      
Bon dimanche !

14 réflexions au sujet de « Gourmandises des vacances- Focaccia magnifique :) »

  1. J’ai un pied de romarin dans le jardin… Je l’avais acheté il y a deux ans, pour faire de la confiture abricots/romarin. Cette année, j’ai fait de la confiture et j’ai oublié le romarin ! Il pousse, s’étoffe et je n’en fais rien, c’est vraiment dommage, alors ta focaccia va bientôt devenir Ma focaccia ! je n’ai plus de machine à pain, je n’ai pas de robot non plus (très vieille école chez moi) mais je fais ma pâte à pain avec mes petites mains et ça fonctionne pas trop mal. Rendez-vous dimanche prochain avec ma focaccia (pourvu que je ne la rate pas…)
    Bonne après-midi Béa !

    Aimé par 1 personne

  2. Tu me tentes terriblement avec ta focaccia ! Elle est très belle et appétissante. 🙂 J’en ai mangé en Italie mais j’aimerais bien savoir faire. J’avoue être moins motivée qu’à une époque pour la boulange ! Il y a eu l’époque du pain maison pendant le confinement, mais depuis… c’est retour à la Boulangerie ! ^^ En tout cas, bravo à la reine du stade ! Tu m’as bien fait rire avec tes allusions culino-footballistiques ! ^^ Bon début de semaine Béa.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s