pour le dire vite

Quelques lectures…. en accéléré :)

Quelques lectures impossibles à chroniquer longuement faute de temps, mais rapido, ça peut le faire 🙂

Le Grand Monde- Pierre Lemaître

Les intrigues politico-financières, l’Indochine et tout ça, on ne peut pas dire que cela me passionne. Je dirais même que ce sont des sujets qui me font fuir. Mais il s’agit d’un roman de Pierre Lemaître, de sa plume irrésistible, de ses personnages incroyables, de son grand talent de conteur et de sa capacité à mettre en place des intrigues aux petits oignons, ficelées comme un beau paquet de Noël. Après un démarrage un peu poussif (un tout petit peu), je me suis coulée avec plaisir dans cette histoire de famille, j’ai pleuré avec Etienne, hurlé avec Geneviève, couru avec François, transpiré avec Bouboule … C’est du Zola version 30 glorieuses, c’est vif, enlevé, j’adore, c’est Lemaître. Merci cher Maître (oui elle est facile mais j’ose)

Entre toutes les mères- Ashley Audrain

Un livre conseillé par ma chère Sandrion, ça ne se refuse pas.

Blythe a un lourd passé et devenir mère est loin d’être une évidence pour elle. Elle n’a connu que souffrance et abandon, tout comme sa propre mère avant elle. Blythe espère tout de même vaincre le signe indien, aime un homme tendre et attentionné, et met au monde la petite Violet. La relation mère-fille sera faite de violence sourde, indicible, de rejet muet (incompréhensible pour l’entourage) d’un côté comme de l’autre. Un autre enfant naît, un petit Sam, qui lui, concentre tout l’amour de Blythe et puis…

Et puis… vous devrez le lire pour savoir. Ce roman terrible m’a fait penser à Kevin, mais aussi dans une moindre mesure au très beau Maternité de Françoise Guérin, qui m’avait émue profondément et que je n’oublierai jamais. J’aime les histoires de maternité, de maternité difficile, celle-ci est remuante. Je préfère vous prévenir, petits coeurs tendres, « Entre toutes les mères » c’est vraiment du costaud, les histoires de Blythe et de sa propre mère s’entremêlent (ce qui peut créer une légère confusion, vite dépassée), elles sont intensément douloureuses, la tension va crescendo jusqu’à la fin, qui m’a laissé sans voix. Ce résumé ne dit rien, il ne dit rien de l’émotion qui m’a étreinte tout au long de cette lecture.

La Carte postale- Anne Berest

Ouh là là, j’ai adoré ce roman magistral. Au point de ne pas savoir quoi en dire, tellement j’ai aimé. Tu parles d’une chronique.

La mère d’Anne Berest reçoit un jour, de 2003, une carte postale sur laquelle sont écrits les noms de quatre personnes : les Rabinovitch, arrière-grands parents de l’autrice, les oncles et tantes de sa mère, ont été massacrés à Auschwitz. C’est violent, de les retrouver, ainsi nommés au dos d’une carte représentant l’Opéra Garnier. La carte n’est pas signée, qui plus est.

Vingt ans plus tard, Anne Berest se lance dans une vaste quête pour retrouver l’auteur(trice) de cette carte postale. Une quête qui la fait plonger, littéralement, dans sa douloureuse histoire familiale. Ce livre n’est pourtant pas le récit d’une famille juive au destin tragique, enfin il l’est, mais il est bien plus que ça. L’enquête qui frise le polar (pas tout à fait, mais presque, décidément cette chronique est difficile à écrire) est aussi la grande occasion (le mot est moche et pas approprié mais je n’en trouve pas d’autres, désolée) pour l’autrice de réfléchir sur sa propre identité, son rapport au judaïsme, elle qui est depuis toujours profondément laïque. C’est vertigineux, magnifiquement écrit, le sujet me passionne. Un total coup de coeur qui aurait mérité des mots plus justes mais ce soir, je ne peux pas faire plus.

J’ai été submergée par cette lecture. Je ne voulais pas que l’enquête et donc le livre (un bon gros pavé) se termine. Heureusement pour Anne Berest (mais pas pour la lectrice qui l’a refermé le coeur serré) elle obtiendra des réponses.

 J’ai commencé un très gros pavé, que j’entrecoupe de nouvelles et d’une lecture audio légère. Je vous en reparle. En attendant, je vous souhaite de passer de très belles fêtes !

Publicité

29 réflexions au sujet de « Quelques lectures…. en accéléré :) »

      1. Je viens de le terminer. Honnêtement, j’ai eu du mal avec les toutes premières pages. Je ne connaissais pas les personnages et j’ai eu un peu de mal à entrer dedans et à la fin, je n’avais pas envie de le refermer comme toi. Merci pour cette jolie découverte! Gros bisous ma belle.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s